AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Bienvenue




AlmostDawn


Les hommes de la Terre



Almost Dawn :: Le grand conseil :: Les indispensables :: Les peuplesAller en bas 

Aller en bas 

  Les hommes de la Terre


Dim 05 Fév 2017, 02:59
    

Les hommes de la terre

explications générales


En tant qu'homme de la Terre - communément appelé natif en raison de sa naissance sur cette planète -, tu as la possibilité d’appartenir à l’un des 12 clans suivants. Si ton personnage n’appartient à aucun clan, il sera considéré « Sanskava », autrement dit sans clan. Pour déterminer à quel clan ton personnage appartient, réfère-toi à ceux ci-dessous.

Les hommes de la Terre


La planète est vaste, mais l’homme est parvenu a pollué cette dernière jusqu’à la gruger entièrement, détruisant les fondements d’anciennes civilisations. Praimfaya est la cause de la fin, mais ce serait mentir de prétendre que la planète ne souffrait pas auparavant. Tout savoir numérique a disparu, replongeant les rares survivants à l’air primitif. Des explosions, des flammes, des morts : les premiers jours à la suite de la guerre mondiale survenue en 2052 ont été déterminants pour la race humaine restée sur Terre – et très certainement malgré elle. La première génération a survécu tant bien que mal, luttant contre les brûlures, les maladies, les conflits, la peau et la perte. Perdre subitement ses proches et ses biens a été un supplice inimaginable. Dans ce chaos, certains ne voyaient que la mort, ont préféré mourir plutôt que de continuer de se battre. Les plus courageux n’ont pas attendu que l’hiver nucléaire se soit dissipé pour avancer et surmonter cet obstacle. Où pouvaient-ils se cacher de toute manière? Combien de temps allait durer cet hiver qui fanait tout sur son passage?

Un beau jour, Becca est tombée du ciel.

Les survivants ont évolué avec la nature et ses nombreux dangers. Une hiérarchie sauvage s’est installée, poussant des hommes à rejoindre des groupes ou à s’isoler. Chaque clan possède ses coutumes, ses mœurs et sa politique. Les combats et la chasse sont devenus leur quotidien. Ils sont devenus forts, rapides, agiles et aguerris. L’éducation a, peu à peu, laissé sa place au travail manuel et à la survie. Graduellement, une nouvelle langue s’entendait çà et là : le Trigedasleng – proche de l’anglais. Chaque nation possède ses lois, et chacune est appliquée différemment d’un clan à l’autre. Certains crimes sont impardonnables. Par exemple, la trahison s’accompagnera toujours d’un châtiment égal au méfait accompli. L’abandon, la torture et le meurtre sont des actes odieux, mais qui appartiennent pourtant au quotidien de ces hommes. C’est-à-dire que la barbarie est relative. La puissance d’un clan est souvent déterminée en fonction de la valeur de ses guerriers. Ils ne sont peut-être pas dotés d’armes de pointe et de technologie avancée, mais ils ont su se montrer ingénieux au fil des années, utilisant cette Terre à leur avantage. Ils n’utilisent pas d’armes à feu, mais des arcs. Ils n’utilisent pas des matraques électriques, mais des lances. Ils maîtrisent, pour la plupart, très bien le combat au corps-à-corps.

La coalition


La Coalition, Kongeda en langue native, est l’ensemble des 12 clans actuellement présents sur le territoire autrefois appelé « les États-Unis. » Après des années de guerre incessantes, la commande, Lexa, est parvenue à former un tout afin que tous puissent s'entraider malgré les conflits persistants. Chaque clan possède son chef ainsi que de nombreux villages qui, eux-mêmes, ont des sous-chefs. Par ailleurs, tous les clans sont représentés par un ambassadeur soigneusement choisi pour siéger à la capitale native : la ville de Polis. Le dernier clan natif a avoir rejoint la Coalition est Azgeda.

Les sanskavas


On dira de nomades groupés qu’ils appartiennent au clan « Poda », car malgré cette habitude qu’ils ont de voyager et de s’isoler des clans, ils possèdent des valeurs similaires. Ils se soutiennent mutuellement et ne craindront jamais d’être seuls, à la différence des hommes dits « sanskavas. » Un sanskava est une personne qui n'appartient à aucun clan. Certains ont été bannis par leur famille, d’autres ont tout simplement été abandonnés à cause de malformations. Parmi ces personnes, beaucoup ont trouvé refuge dans le désert aride, aussi appelé La Zone Morte, en quête de la Cité des Lumières. Cette zone se trouve au nord-est du territoire.

avatar
Informations :  
Messages : 632
Disponibilité : Disponible
Crédit : Almost Dawn

Oxygène

Admin

  Trigeda


Mar 16 Mai 2017, 20:21
    

Trigeda

Clan des forêts

Personnalités connues


Lexa (commandante)

C'est en 2144 que Lexa a obtenu son titre de Heda. Elle possédait une sagesse qu’aucun autre commandant n’avait eue auparavant. Même si une Alliance existait déjà avec certains clans, elle est parvenue à rallier d’autres clans pour créer une Coalition. Douze clans appartenaient alors à la Coalition. Cette Alliance leur permettait, en partie, de se protéger contre les hommes de la montagne.

Fiche du scénario

Titus (gardien de la flamme)

Gardien de la flamme, il assure la protection de Lexa. Son statut lui confère le devoir de trouver de nouveaux sang d'ébènes et d'assurer le bon déroulement des Conclaves. Son but est de préserver les traditions natives. On en connait peu à son sujet ; c'est un homme qui ne se dévoile que très peu. Il doit se battre pour défendre la commandante, il le fera sans hésitation. Il est entraîné. Son aversion pour les peuples modernes est palpable.

Personnage non jouable

Les alliances


Coalition Trigeda respecte l'Alliance
En 2054, lorsque la première commandante, Becca, est arrivée sur Terre, elle est arrivée à Polis, dans les régions principalement occupées par Trigeda. De ce fait, Trigeda a été le premier clan à être approché pour entamer une Alliance. Depuis, les événements ont poussé ce clan à respecter la Flamme et son commandant.
Les hommes de la montagne ennemi
En 2093, les portes de la montagne (le Mont Weather) ont été ouvertes. Les habitants pensaient que la Terre était de nouveau viable, suite à la guerre nucléaire. Malheureusement, les radiations les tuait. La traque aux natifs a commencé cette année-là. Le Mont Weather a débuté la récolte des natifs. Ce projet se nommait : Harvest. Le clan Trigeda, proche de la montagne, a été le premier traqué. Beaucoup ont perdu des proches. Les natifs n'avaient pas la mentalité de voir en ces hommes des scientifiques. Ils ne connaissaient pas cet aspect. Ils voyaient plutôt des démons avec des armes redoutables (combinaison, pistolets, brouillard toxique.)
Azgeda ennemi
Les hostilités entre Azgeda et Trigeda sont depuis longtemps ancrées dans les mémoires. Le clan des glaces ne voulait rien savoir des alliances. Même si Azgeda visait plusieurs clans lors de ses assauts, Trigeda restait une cible de choix, puisque la capitale Polis, où siège tous les commandants, lui appartenait. Azgeda rêve depuis des dizaines d'années d'avoir un natblida azgedakru à la tête de la Coalition. Azgeda a d'ailleurs, dans un affront ultime, revendiqué la mort d'une jeune fille (compagne de la commandante Lexa). Azgeda ne s'est pas caché lorsque la tête de Costia, l'amour de Lexa, a été retrouvée. Lexa aurait pu demander à voir disparaître Azgeda, mais comme celui-ci possédait une grande armée, il était plus utile dans l'Alliance que dans les abysses - surtout pour combattre les hommes de la montagne. Ainsi, une entente a été décrétée : Azgeda survivrait si le clan rejoignait la Coalition et que le fils de la reine se voyait banni.

L'histoire


Le territoire n’est plus celui qu’il était dans les ouvrages. La nature est maîtresse, prépondérante sur ce qui était peut-être un terrain de football ou encore un ancien centre commercial. Les arbres s’étendent à perte de vue, recouvrant d’anciennes ruines telles que TonDc - un village construit sur les fondations d’un zoo depuis longtemps abandonné. TonDc tient son nom de la ville oubliée : Washington DC. Un nom choisi à cause d’une pancarte laissée sur les lieux, à moitié décrépie par le temps. Un zoo abandonné par les animaux, cela va s’en dire. Tous les animaux, sauf un. Pauna, la bête qu’on entend parfois geindre dans les tréfonds de la forêt. Pauna, la bête crainte, intouchable, meurtrière. Un énorme gorille, qui permet également aux habitants de préserver leur village, car peu d’inconnus souhaitent se frotter à ce monstre « mutant », décrit comme sanguinaire. Trigeda est donc un vaste territoire forestier, où la majorité des villages sont protégés par les immenses arbres qui offrent une importante protection contre les attaques sournoises des opposants ;  la hauteur des arbres est un atout considérable. La géographie est avantageuse, car les baies y abandonnent autant que les animaux. Même si les habitants doivent concilier les lieux avec les nombreux prédateurs, les bêtes sauvages sont faciles à traquer, ce qui procure une source alimentaire favorable. et la capitale native - Polis - n’est guère loin.

Les conditions de vie au sein de Trigeda sont raisonnables. La plus grande menace, qui poussait la plupart des villages à rester discrets, était le Mont Weather, une base militaire occupée par des hommes modernes, inhumains tant leurs desseins étaient morbides. Plus que bien d’autres clans, Trigeda était victime de l’assaut de la montagne. Énormément d’hommes ont été enlevés à leur famille, enfermés comme des bêtes, utilisés à des fins scientifiques. Être à l’extérieur de la montagne n’était pas toujours une bénédiction, car la brume qu’on déversait sur la forêt était toxique, acide et décimait la vie humaine sur son passage. Beaucoup ont perdu la vie à cause des hommes de la montagne. Une montagne aujourd’hui tombée, grâce aux initiatives de Lexa, la commandante, mais aussi grâce à la témérité des hommes du ciel. Les hommes du ciel… des êtres modernes tout aussi dangereux que l’ancienne menace. Désormais, Trigeda n’a plus à craindre les brouillards toxiques et les attaques des faucheurs.

Les croyances


Les seconds : Chaque guerrier choisi un second qu'il entraîne au maniement des armes et au combat. Le mentor a pour mission de préparer le second pour la protection du clan, mais aussi pour les guerres à venir. Une tresse décore la chevelure des guerriers, laquelle est coupée lors de leur mort en guise de mémoire.

Crémation : les morts ne sont pas enterrés, ils sont plutôt brûlés. Même un traître ou un ennemi, dont les dernières heures de vie se sont écoulées sous la torture, mérite la mort par les flammes.

avatar
Informations :  
Messages : 632
Disponibilité : Disponible
Crédit : Almost Dawn

Oxygène

Admin

  Azgeda


Mar 16 Mai 2017, 20:53
    

Azgeda

Clan des glaciers

Personnalités connues


Nia (chef de clan)

Nia est une femme de pouvoir qui accorde à son clan la priorité absolue sur tous les autres peuples. Elle est radicale, elle est crainte et elle siège avec ferveur. En 2131, le bannissement de Mance approchait. Elle voulait le voir mourir, son frère. Elle ne s'attendait pas à une guerre civile. Un soulèvement, transformé en révolte. Son coeur est dur comme le marbre.

Fiche du scénario

Roan (Prince)

Fils légitime de Nia, neveu de Mance kom Boudalan, Roan a été banni de son propre clan en 2145 lorsque Costia, l'amour de la commande a été assassinée. L'acte a été revendiqué par Azgeda (est-ce vrai?) Lexa, honorable, ne pouvait accepter un clan dissident. Elle a proposé à Azgeda de rejoindre l'alliance si Roan était quant à lui banni. Roan souhaite faire ses preuves pour revenir chez lui.

Fiche du scénario

Ontari (natblida)

Cachée, inconnue, la gamine orpheline est gardée par Nia, une reine qui préserve ses chances de prendre le pouvoir. Elle garde à ses côtés Ontari, une natblida sanguinaire dont personne ne connait l'existence, préparée pour offrir à Nia ce dont elle rêve. Ontari voudrait la flamme de la commandante Lexa. En attendant, elle est calme et obéit.

Fiche du scénario

Les alliances


Boudalan ennemi | Boudalan est certainement l'une des plus grandes menaces que doit craindre Azgeda. Le conflit prend naissance quelques années auparavant, avant que la reine Nia ne soit au pouvoir. Nia soudoie des guerriers et promet maintes richesses à tous ceux qui la soutiendront lors de son ascension. Elle fait bannir son frère. Ce-dernier trouve alors refuge dans les Chaînes des Cascades où sont peuple s'agrandit pendant des années. Plus tard, Roan - le fils de Nia - est également banni du clan. Contrairement à son oncle, Roan souhaite faire ses preuves aux yeux de mère pour regagner sa place dans le clan.
La station agro ennemi | la Station Agro de l'Arche est tombée à Azgeda. Beaucoup ont été tués. Certains se sont enfuis, vouant une haine féroce aux natifs. D'autres, malheureusement, ont été gardés captifs et réduis à l'esclavage à même le vaisseau où ils sont arrivés.

L'histoire


Des montagnes enneigées, des lacs par dizaine, voilà le décor dans lequel évolue Azgeda. Un clan qui n’hésite pas à conquérir les villages voisins. Les conditions de vie sont rudes, car la nature n’est pas toujours clémente. Notons les nombreux orages en été, les feux de forêt fréquents et les hivers excessivement froids. Souvent, lorsque les journées sont plus douces, des cadavres sont découverts, gelés et conservés. Certains sont des membres de famille retrouvés après des mois de disparition tandis que d’autres, des victimes de Praimfaya, gardés intacts par la nature, sont exposés en guise de trophée. Combien de cadavres sont enfouis sous les nombreuses couches de neige? Azgeda, le clan « hanté », marchant littéralement sur les morts. Il est fréquent, lors des grands froids, d'abandonner les nouveaux nés, car les bouches à nourrir sont trop nombreuses. À l'occasion, la nourriture se fait rare. Le gibier meurt avant qu'il ne soit chassé. Si un guerrier survie à l'hiver, alors on sait qu'il mérite sa place auprès d'Azgeda. Lors des hivers plus froids, les animaux se montrent plus voraces, plus dangereux. Lorsque la neige tombe, les journées sont plus courtes, la noirceur recouvre les villages plus longtemps, donc les capacités des guerriers diminuent.

Les croyances


La guerre : les guerriers sont nombreux à Azgeda. Ils sont entraînés à tuer. Leur force prédomine sur leur agilité. Sur leur territoire, il n'est pas évident de courir dans la neige, mais en quittant leur nord, ils se déplacent plus rapidement. Ils arborent fièrement leurs cicatrices, représentatives des symboles de leur clan. Très souvent, ils revêtent d'énormes habits de fourrure. Un guerrier exposera sans gêne sa proie sur ses épaules. Lors des combats, leur visage est peint d'une peinture de guerre blanche, où leurs yeux sont encerclés de noir.

Rite funéraire par crémation : les azgedakrus se disent respectueux des morts, surtout des guerriers décédés au combat, lesquels méritent une crémation honorable. S'ils ne peuvent brûler un corps, ils diront les mots suivants : « Yu gonplei ste odon. » Autrement dit : ton combat est terminé.

avatar
Informations :  
Messages : 632
Disponibilité : Disponible
Crédit : Almost Dawn

Oxygène

Admin

  Floudon


Mar 16 Mai 2017, 22:42
    

Floudon

Peuple des eaux

Personnalités connues


Luna (chef de clan)

Luna kom Flonkru n'est pas appréciée de tous les peuples depuis sa fuite du Conclave. Après la mort de son frère, elle a tout abandonné pour trouver la paix. laissant ainsi Lexa kom Trigeda remporter le titre de Heda. Ainsi est né Flondon. Elle sait se faire discrète et elle sait se montrer lorsque nécessaire.

Fiche du scénario

Inconnu (Ambassadeur)

Orientis vero limes in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri. Conterminans gentibus, dextra magmun graolis. fluminis ripis ad usque. pelagi fragoribus patens.

Personnage libre

Les alliances



Luna kom Flonkru n'est pas apprécié de tous les peuples depuis sa fuite du Conclave. Après la mort de son frère, elle a tout abandonné pour trouver la paix. laissant ainsi Lexa kom Trikru remporter le titre de Heda. Ainsi est né Flondon. Toutefois, Luna a su trouver en Trikru une alliance. Même si de nombreux ennemis aimeraient la voir tomber, elle sait se faire discrète et elle sait se montrer lorsque nécessaire.

L'histoire


Les eaux sont troubles, assez pour enlever toute envie aux indésirables de s'aventurer en mer, là où - sur une plateforme pétrolière - se cache le clan Floudon. Un clan, non pas dirigé, mais aidé et recueilli par Luna, une sang d'ébène originaire d’Ouskejon. Cette jeune femme devait s'opposer à Lexa lors du dernier Conclave, mais la culpabilité d'avoir tué son propre frère a été plus grande. Elle a fui, loin, puis en mis en place un groupe de personnes voulant cesser de se battre, des personnes désirant la paix et la rédemption.

Aux yeux des habitants, aucun autre clan ne pourrait être plus réconfortant. La paix règne dans leur cœur. Le jour, ils se réveillent en entendant les oiseaux qui se sont éloignés des terres. Le soir, ils s'endorment en écoutant les vagues qui s'abattent contre la plateforme. Parmi ces quelques habitants, se trouvent des orphelins, des guerriers ayant abandonné leur guerre ou encore des personnes ne souhaitant plus tuer.

Ils sont peu nombreux, mais le terme clan leur procure un sentiment de bien-être les rassurant. Cette paix n'est malheureusement pas accessible à tous. La plateforme pétrolière est introuvable. Rares sont les personnes sachant la trouver. Si c'était le cas, ils seraient morts depuis longtemps. Ils recrutent eux-mêmes les heureux élus. Un système complexe est mis en place pour rejoindre la plateforme, ce qui empêche les mauvaises surprises. La sélection est rude, mais assure le maintien de l'harmonie à l'intérieur du clan. Seuls quelques éclaireurs et alliés peuvent toucher terre. Cette position stratégique les protège des conflits existants au sein des autres peuples. Certes, le clan doit parfois faire face aux intempéries, mais la structure sur laquelle les habitants se sont installés semble résistante. Floudon, le plus récent clan du territoire, ne possède donc aucun village et aucune capitale étant donné sa minime superficie.


Les croyances


Rite funéraire par l'eau : à l'opposé de plusieurs clans, Flondon ne brûle pas ses morts. L'esprit du défunt est plutôt offert à la mer. Si, de coutume, nous entendons plus fréquemment « yu gonplei ste odon », nous entendrons toutefois « Kom woda so gyon op, gon woda so kom daun » - signifiant : « de la mer, nous sommes nés, à la mer, nous retournons. »

avatar
Informations :  
Messages : 632
Disponibilité : Disponible
Crédit : Almost Dawn

Oxygène

Admin

  Sangeda


Mer 17 Mai 2017, 06:03
    

Sangeda

Peuple du désert

Personnalités connues


Inconnu (chef de clan)

Orientis vero limes in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri. Conterminans gentibus, dextra magmun graolis. fluminis ripis ad usque. pelagi fragoribus patens.

Fiche du scénario

Inconnu (Ambassadeur)

Orientis vero limes in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri. Conterminans gentibus, dextra magmun graolis. fluminis ripis ad usque. pelagi fragoribus patens.

Personnage libre

Les alliances


Quapropter a natura mihi videtur potius quam ab indigentia orta amicitia, applicatione magis animi cum quodam sensu amandi quam cogitatione quantum illa res utilitatis esset habitura. Quod quidem quale sit, etiam in bestiis quibusdam animadverti potest, quae ex se natos ita amant ad quoddam tempus et ab eis ita amantur ut facile earum sensus appareat. Quod in homine multo est evidentius, primum ex ea caritate quae est inter natos et parentes, quae dirimi nisi detestabili scelere non potest; deinde cum similis sensus exstitit amoris, si aliquem nacti sumus cuius cum moribus et natura congruamus, quod in eo quasi lumen aliquod probitatis et virtutis perspicere videamur.

L'histoire


Le désert de Mojave est une grande étendue désertique d'environ 40 000 km2. Le désert est dans sa majeure partie recouvert de plaines rocailleuses, parfois interrompues par des massifs montagneux.  La vallée de la Mort fait partie de ce désert. Le vent y souffle fort et régulièrement.

Les étés sont longs, torrides et très secs alors que les hivers sont courts, tempérés avec des journées douces et des nuits froides. La température la plus haute jamais relevée dans la vallée de la Mort est également la température la plus haute jamais enregistrée sur Terre. Des séismes de petite magnitude sont fréquents.

Le clan est vraisemblablement patriarcale (forme d’organisation sociale et juridique fondée sur la détention de l’autorité par les hommes.) Certains villages accordent néanmoins beaucoup de respect pour les femmes. Comme les femmes ne sont pas considérées comme « essentielles », elles sont parfois abandonnées à la naissance. Cette décision varie d'un village à l'autre en fonction des besoins. Nous pouvons facilement repérer un important leader à Sangeda, un homme ayant pour seul véritable enfant un garçon avide de pouvoir. Le leader a eu exactement trois enfants : deux filles et un garçon. Les deux jeunes demoiselles ont été abandonnées à la naissance. Elles devaient mourir, mais leur père en a décidé autrement. Derrière un faciès robuste, fatigué, se trouve un homme capable de diriger un clan - lorsque les villages sont coopératifs. Son fils aimerait prématurément lui voler son pouvoir. Le vaste désert n'est pas une zone facile à contrôler, donc les pillages sont fréquents.

Les croyances


avatar
Informations :  
Messages : 632
Disponibilité : Disponible
Crédit : Almost Dawn

Oxygène

Admin

  Yujleda


Jeu 18 Mai 2017, 18:20
    

Yujleda

Peuple des marécages

Personnalités connues


Ceoval (ancien chef suprême)

Homme puissant - malgré sa notoriété -, ses ambitions atteignaient des sommets trop haut pour sa carcasse vieillissante. Quand son fils est né, il a voulu en faire une légende. Dramear est devenu Hayonripa. Il mettait des hommes à genoux et ordonnait à son fils de 9 ans de les égorger. En mentant, il créait ses légendes, forgeant celle de Dramear et Zelda, puis son nom s'est effacé. Son fils l'a tué ; la mort était l'unique vérité qu'il voulait affronter.

Personnage assassiné

Fer de Lance (chef de clan)

Fer de Lance est l'un des trois chefs de Yujleda. En plus d'être le plus jeune, il gouverne Yujleda sous l'anonymat.  Son peuple protège son secret en échange des maux que Dramear, de son vrai, soigne grâce à son don de guérisseur. Malgré son double rôle, Fer de Lance ne se détache pas de son rôle premier ; gouverner Yujleda. Il à soif de pouvoir et de reconnaissance. Son anonymat est l'une de ses plus grandes armes contres la Coalition.

Fiche du personnage

Zelda (Femme de chef)

L'Argentée, la Natblida de Yujleda... Ses désignations sont nombreuses et parfois partagées, mais une chose est certaine ; elle est l'Intouchable. Elle fut jadis mariée au père de Fer de Lance, avant que ce dernier ne meurt. Offerte à Dramear en héritage, elle veille sur le clan lors de ses déplacements. Elle est le visage du troisième chef aux yeux de tous, et sa voix lorsque Fer de Lance ne peut gouverner.

Fiche du personnage

Les alliances


Coalition Yujleda ne respecte pas l'Alliance | En cours
Delfi allié | L'allié premier de Yujleda est Delfi. Ensemble, ils comptent prendre possession du trône de la Commandante. En attendant le grand soulèvement, ils servent ensemble la Coalition sans offrir de réticence.
Ouskejon ennemi | Leurs relations sont conflictuelles, particulièrement parce que les hommes du sud sont sexistes et ne font pas toujours honneur aux femmes. À Yujleda, un homme peut s'autoriser plusieurs femmes, peut les souiller et les humilier (toujours dans le respect de son propre peuple et de ses chefs). Une femme d'Ouskejon ne pourrait s'imaginer vivre là-bas, tant elles sont fières.

L'histoire


Situé dans l'ancienne Lousianne, Yujleda s'est acclimaté aux régions denses en végétation et à l'humidité constante. L'écosystème est complexe et amphibie. Les marécages surplombés de palétuviers et sont infestés d'insectes et d’alligators.

Les conditions sont plutôt difficiles étant donné la présence des prédateurs nuisibles dans les marécages. Un visiteur ne serait vraisemblablement pas à l'aise de parcourir les eaux troubles sur une toute petite embarcation. Toutefois, les natifs du clan ont été élevés dans ces conditions de vie et ont appris à ne faire qu'un avec la nature. Les chasseurs fournissent le peuple principalement en poissons et en viande d’alligator. Les oiseaux sont également une source de protéines compte tenu du fait qu'ils se nourrissent de nombreux insectes.

Le clan est visionnaire. Ils savent comment faire des échanges avec les autres clans. La viande d’alligator est considérablement demandée, tout comme sa peau. Les nombreux guérisseurs de Yujleda sont à l'origine d'excellents médicaments et d'efficaces poisons. Ils confectionnent des armes mortelles qu'ils peuvent facilement échanger aux autres clans pour des ressources qu'ils possèdent en moins grande quantité. Par ailleurs, Delfikru est l'un de leur meilleur allié.

Les croyances


Gouvernance : Delfi et Yujleda sont similaires sur plusieurs points. Leurs nombreuses alliances et leurs nombreux échanges ont permis aux deux peuples d'évoluer conjointement. Les deux peuples estiment qu'une gestion adéquate exige que plusieurs chefs soient à la tête des clans. De ce fait, Delfi et Yujleda ont chacun trois chefs qui se doivent de coopérer à l'unisson pour satisfaire les villages sous leur juridiction. Le pouvoir des chefs est héréditaire : seul l'enfant d'un chef peut devenir un dirigeant. Par la suite de quoi, l'enfant doit être accepté par les autres membres siégeant au Conseil. Pour l'instant, aucun enfant n'a été refusé. Les chefs actuels sont âgés, hormis Fer de lance, fils du grand et tyrannique Ceoval.

Hayonripa sontaim : Ce terme représente l'histoire racontée aux enfants du clan concernant le légendaire tueur de géant « Hayonripa » : Fer de lance.

Les rituels de naissance : La coutume veut que l'homme qui a engendré l'enfant doive capturer un serpenteau. Tout au long de la grossesse, il doit nourrir son animosité, sa colère. Il doit le garder alerte, jour et nuit. On dit que plus le serpent est nerveux, plus il fait de dégât. Lorsque la femme est sur le point de mettre bas, l'état de l'animal est jugé par les trois chefs du clan. S'ils considèrent que l'animal est prêt, la cérémonie Monin hou - la mise au monde – peut se dérouler. Mounin hou signifie bon retour dans la langue commune. Yujleda croit que les bambins qui survivent à la cérémonie possèdent l'âme des plus grands guerriers qui sont morts au combat. Si, au contraire, le reptile n'est pas jugé suffisamment agressif, sa tête est coupée, et l'homme fautif doit boire son venin. Il est alors jugé indigne d'éduquer son enfant et la mère doit accoucher sans l'aide des guérisseurs, sans soutien, sans honneur. L'enfant a assurément la vie sauve, mais n'obtiendra jamais le total respect des siens. Habituellement, les hommes survivent à l'ingurgitation du venin, les chefs ne se trompent jamais.

La cérémonie de Monin hou consiste à placer la femme dans une bassine d'eau tiède pour soulager sa douleur. À cette eau sont ajoutés le venin et le sang de l'animal en captivité depuis 9 mois. L'enfant doit naître dans cette eau empoissonnée et survivre sans aucune séquelle. Lorsque les guérisseurs entendent les cris de l'enfant et jugent sa santé comme irréprochable, il est accueilli dans le clan. Jusqu'au premier anniversaire du bambin, le père est alors honoré et surnommé Snaikplei ; celui qui se joue du serpent.

Les rituels funéraires : Les défunts sont enterrés dans les marécages boueux, offerts à la nature comme le veut la tradition. Un guérisseur ou un chaman s'occupe généralement de la cérémonie des guerriers ou des personnalités du clan. Également, une femme reconnue pour être l'épouse de Fer de lance est tout de même désignée pour s'occuper des morts ; les Yujledakru la nomme Wampleida. Les pilleurs, les envahisseurs ou les traîtres ne bénéficient malheureusement pas de cette clémence douce. Les ennemis sont plutôt suspendus, vivants, aux arbres, en guise d'avertissement pour les voyageurs qui s'aventurent trop loin dans leurs terres.

avatar
Informations :  
Messages : 632
Disponibilité : Disponible
Crédit : Almost Dawn

Oxygène

Admin

  Ouskejon


Jeu 18 Mai 2017, 18:27
    

Ouskejon

Peuple des chutes

Personnalités connues


Fosauri (cheffe de clan)

Fosauri a été la première femme au pouvoir lorsque son mari a été assassiné par une personne toujours inconnue à ce jour (même si elle soupçonne sa soeur de l'avoir tué pour pousser le peuple à la guerre). Jamais elle ne recule devant un combat, levant une arme comme tous les nombreux défenseurs. Selon elle, la stratégie est ce qui défend réellement un peuple. Elle ne tolère pas les crimes civils.

Fiche du scénario

Nkosazana (Ambassadrice)

Ambassadrice depuis environ 5 ans, Nkosazana séjourne fréquemment à Polis où elle enseigne quelques techniques de combat aux natblidas. Elle partage les bases de ses connaissances, puisqu'elle est avant tout porte-parole de son clan. Elle se doit d'être neutre et discrète. Sa foi est portée en Heda ; que cette personne soit Lexa ou un autre commandant, du moment qu'elle soit à la hauteur de son rôle.

Fiche du personnage

Luna (natblida)

Luna, chef du clan Floudon, entraînée depuis son jeune âge comme tout natblida, est native d'Ouskejon. En tant que guerrière d'un clan féministe et fort, elle a fourvoyé les siens lorsqu'elle s'est lâchement enfuie avant d'affronter Lexa kom Trigeda (Heda actuelle) au Conclave de l'an 2144. Si elle est mal considérée par les clans, sa réputation est d'autant plus ternie à Ouskejon.

Fiche du scénario

Les alliances


Coalition Ouskejon respecte l'Alliance | Ouskejon est un clan fier qui n'accorde sa confiance que très difficilement. Ils ont fait allégeance à Heda, mais ne considère pas pour autant tous les peuples de la Coalition comme des alliés. Ils sont méfiants, mais répondront toujours présent pour la Commandante.
Les hommes de la montagne ennemi | Ouskejon est positionné loin du Mont Weather, pour cette raison, cette menace n'a jamais été une priorité, même si elle n'était pas oubliée. Se déplacer vers Polis restait un danger pour quiconque s'approchait, peu importe le peuple concerné.
Sangeda ennemi | Depuis toujours, les habitants des terres sableuses cherchent un passage vers les sources pures d'Ouskejon. Heureusement, leurs attaques ne sont pas néfastes. Leurs ressources sont moindres et leurs techniques laissent à désirer. Ils ne sont pas à l'abri d'hommes en colère, mais ils savent que la majorité s'est résolue à l'idée de n'être à la hauteur des guerriers d'Ouskejon.
Boudalan ennemi principal | Depuis 19 ans, Boudalan est une véritable menace, une menace grandissante qui pourrait mettre en péril tous leurs efforts faits au fil des années. Ces monstres venus d'Azgeda - à la suite d'une guerre civile lorsque le clan s'est dissout en deux - sont l'exact opposé des habitants d'Ouskejon. Leurs valeurs n'en sont pas, leurs manières ont disparu. Les rumeurs racontent que les boudalankrus sont des cannibales, des tueurs sanguinaires, mais surtout des sociopathes. Régulièrement, des hommes dépourvus de toute logique s'attaquent à Ouskejon. La plupart ne possèdent aucun objectif précis, aucune stratégie. C'est bien ce qui est effrayant, car ils sont forts et nombreux - et n'ont rien à perdre. Leur barbarie est nocive. Entre ces deux clans, beaucoup de sang a été versé, même dans les larmes et la sueur.
Yujleda ennemi | Leurs relations sont conflictuelles, particulièrement parce que les hommes du sud sont sexistes et ne font pas toujours honneur aux femmes. À Yujleda, un homme peut s'autoriser plusieurs femmes, peut les souiller et les humilier (toujours dans le respect de son propre peuple et de ses chefs). Une femme d'Ouskejon ne pourrait s'imaginer vivre là-bas, tant elles sont fières.

L'histoire


Ouskejon n'a pas toujours été influencé par les femmes. Leur pouvoir n'est venu que bien plus tard au fil des années. Leur clan était l'un des plus purs, l'un de ceux qui n'avait presque pas été touché par les radiations lors de l'apocalypse. Rapidement, les membres de ce clan en sont venus à la conclusion que les survivants auraient besoin d'eux (ce qui pouvait être à la fois un avantage et une malédiction). Le clan se trouvait à un emplacement stratégique, l'air était potable, les cultures poursuivraient leur cours, les mammifères y trouveraient un refuge. Les énormes monts aux horizons les préservaient des nuages toxiques qui venaient de l'au-delà (de l'est). Bien vite, ce vent poussa des rescapés sur leurs terres. Des hommes brûlés par la force des tempêtes. Une limite a été imposée. Trop de gens contamineraient les terres, trop de gens diminueraient les ressources. Les victimes étaient en colère, voulaient passer, mais ont été chassées et repoussées dans le désert d'où elles venaient. Depuis le début, chacun avait son rôle à jouer. Depuis le début, les villages tenaient le coup. Cette structure hiérarchique a parmi à des centaines de personnes de survivre.

Situé dans la vallée de Yosemite, on reconnait Ouskejon principalement grâce à sa beauté. Comment ne pas remarquer les immenses chute d'eau positionnées au centre de leurs nombreux villages? Dernière l'une des chutes, se trouve d'ailleurs le point culminant de leurs activités. Le clan se trouve au sud des Chaînes des Cascades, territoire de Boudalan, à plusieurs heures de marche.

Les conditions de vie sont aisées outre la présence de Boudalan à proximité. Le clan est fier et hiérarchique. Membre de la Coalition, le clan témoigne un grand respect à Heda. Au sein du clan, un chef dirige l'ensemble des villages, lesquels sont eux-mêmes sous la juridiction d'un sous-chef. Les chefs de guerre ainsi que les conseillers sont nombreux. À Ouskejon, on y retrouve énormément de guerrières, entraînées dès le plus jeune âge. Les jeunes filles, tout comme les jeunes garçons, apprennent très tôt à devenir des femmes et des hommes. Ils sont entraînés et éduqués formellement pour continuellement faire face à la menace qu'occasionne leur voisin le plus près : Boudalan, un clan hostile, barbare, vicieux. Leur voisin est sournois, mais eux - surtout elles - sont stratégiques.


Les croyances


Keryon kom gon : Le transfert d'une âme vers une arme est une coutume répandue chez les guerriers du clan. Seuls les aspirants guerriers doivent faucher la vie d’un ennemi ou d’un criminel pour réussir convenablement leur ascension au titre qu’ils convoitent. L’arme choisie pour le sacrifice est à la discrétion de chacun. L’ascension n’est pas une fête annuelle, même si elle est publique. Elle est publique, sinon, nul ne peut certifier qu'une vie a réellement été fauchée. C’est une cérémonie occasionnelle à laquelle tout intéressé est convié, dès qu’un élève est prêt à devenir un guerrier. Évidemment, les hauts placés assistent à chaque ascension. Le transfert d’une âme vers une arme est sacré. Ainsi, le guerrier se dévoue entièrement à défendre les siens.

Les Natblidas : Les enfants nés avec le sang noir sont envoyés à Polis dès leur plus jeune âge. Ils sont escortés par des guerriers une fois tous les six mois approximativement. Le trajet entre Ouskejon et le siège de Polis peut parfois prendre des semaines lorsque les conditions météorologiques ne sont pas favorables. Le clan estime que leurs guerriers - particulièrement leurs guerrières -, sont nés pour défendre les opprimés et nés pour diriger dans la force et la diplomatie. Lorsqu'un sang noir n'est pas en route vers Polis, il est gardé avec les autres élèves dans la capitale de Ouskejon pour recevoir un enseignement et un entraînement digne de ce nom.

Les naissances : Aucune femme du clan n’est autorisée à concevoir un enfant si son époux n’est point considéré par les supérieures : l’époux doit obtenir la bénédiction des supérieures. Si un homme est bien considéré, alors on le marquera d’un tatouage, signe d’une complète appartenance au clan : le chiffre 2 tatoué sur l’avant-bras, arborant la forme désiré par le porteur. Tout homme possédant cette marque à Ouskejon est une source d’inspiration pour le clan. Une femme qui désobéit à cette loi est privée de son enfant et est obligée de voir une autre femme l’élevée à sa place. Un homme qui désobéit à cette loi est banni du clan.

avatar
Informations :  
Messages : 632
Disponibilité : Disponible
Crédit : Almost Dawn

Oxygène

Admin

  Delfi


Jeu 18 Mai 2017, 18:41
    

Delfi

Peuple des décombres

Personnalités connues


Inconnu (chef de clan)

Elle est sans l'ombre d'un doute la plus jeune personne à gouverner l'un des 13 clans de la Coalition. Elle respecte l'Alliance dans la mesure où cela la préserve. Elle est impressionnée par Lexa, Heda, parce que c'est une femme au pouvoir. Des trois chefs de Delfi, elle est celle qui respecte le moins l'alliance fait à Yujleda. Sa relation avec Fer de Lance, chef Yujledakru, est chancelante.

Fiche du scénario

Inconnu (Ambassadeur)

Orientis vero limes in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri. Conterminans gentibus, dextra magmun graolis. fluminis ripis ad usque. pelagi fragoribus patens.

Personnage libre

Les alliances


Coalition Delf ne respecte pas l'Alliance | Les hommes nés des décombres savent où mettre les pieds, connaissent leur position hiérarchique. Jamais ils ne froissent agressivement les autres clans, ainsi persistent leur odieux commerce, leurs odieuses habitudes.
Yujleda allié | Même si un conflit règne entre la plus jeune cheffe de Delfi et celui de Yujleda, Yujleda reste leur meilleur allié. Delfi ne possède pas énormément de ressources. Pour cette raison, le clan a opté pour l'esclavagisme. Ce clan prospère dans les échanges commerciaux. Leur principal client et vendeur est Yujleda. Yujleda a la priorité sur tout. Ce trafic d'esclaves permet à ce clan de subsister facilement malgré leur situation géographique moins propice à l'agriculture et la chasse. Grâce à la vente d'esclaves, le clan est en mesure de prospérer de manière adéquate. Malheureusement, ils se font également des ennemis ici et là, à cause des nombreux kidnappings.

L'histoire


Les premiers bombardements de la troisième guerre mondiale ont d'abord touché le Coeur des États-Unis. Philadelphie a été soufflée par l'onde de choc. Contrairement à bien d'autres endroits aux États-Unis, Philadelphie n'est pas entièrement tombée. Les immeubles se sont effondrés les uns sur les autres, causant des dégâts importants. Cette destruction partielle n'est pas une bénédiction. La ville est souillée de toxicité. La majeure partie des quartiers sont impraticables. Certaines ruines ne sont jamais approchées par les survivants, car elles sont considérées trop dangereuses et pourraient s'effondrer à tout moment.

Lorsque la première commandante prénommée Becca a été élue à Polis, les habitants de Philadelphie étaient méfiants. Quelques curieux de Philadelphie - intrigués de voir un objet tomber du ciel - se sont déplacés à Polis où ils se sont présentés en tant qu'habitants de Delfi. Le monde peinait à se reconstruire depuis la fin du monde. Les hommes, qu'importait leur nationalité, n'attendaient que la mort dans la pire des agonies. Avec l'arrivée de la commandante, des mots ont été placés sur des faits. La vie semblait reprendre tout son sens. Le sang noir était une bénédiction ; Praimfaya était la conséquence d'une nouvelle ère. Les curieux de Philadelphie ont prévenu des personnes de leur région ; ainsi est née la première alliance avec le clan Trigeda, les premiers à avoir occupés Polis sous la bienveillante gouvernance de Becca. L'espoir était de nouveau à portée de main.

En 2055, une première Alliance est formée grâce à Becca – première Heda - entre Trigeda, Delfi, Louwoda kliron et Trishana.

Lentement, mais sûrement, ils ont commencé à se rebâtir. Leur esprit s'est avéré beaucoup plus rationnel avec le temps à cause de l'environnement dans lequel ils vivaient. Malheureusement, le savoir d'autrefois à peu à peu disparu des mémoires, puisque personne ne l'entretenait. Delfi n'est pas un clan d’érudits ou de sages.

Pourquoi les autres clans ne se sont-ils pas installés à Philadelphie compte tenu des infrastructures encore intactes? L'endroit était malencontreusement contaminé par les radiations. Philadelphie recevait constamment le vent toxique de l'est en provenance d'une zone hautement contaminée. À l'est, les bombardements ont tout détruit. La cendre s'est longtemps accumulée, et l'hiver nucléaire s'est prolongé, empêchant le soleil d'atteindre le sol. La vie s'est éteinte. Lorsque les premiers rayons ont filtrés, tout ce qui perdurait difficilement s'est asséché. Depuis, Delfi est le clan voisin de La Zone Morte - le désert des mutants.

Le clan se situe dans les ruines de l'ancienne Philadelphie. La rivière qui traversait autrefois le décor est presque entièrement asséchée. La région s'étend vers le sud et entre presque en symbiose avec la zone morte. Cette position permet parfois à Delfi de capturer des fuyards ou des égarés en route vers la Cité des Lumières afin de s'en servir dans leurs échanges commerciaux.

Les villages connus


La fosse : Cet endroit n'est pas un village, mais une arène. À l'arrière d'un bâtiment - là où sont gardés de nombreux esclaves sans propriétaire - se trouve ce qu'appellent les delfikru la fosse : une cavité dans le sol, immense, sans doute l'affaiblissement d'une ancienne route. Il arrive que des prisonniers, des ennemis, des esclaves ou des delfikrus doivent s'y battre Tout autour les décombres encadrent la fosse : de hautes bâtisses qu'on ne voit ailleurs chez les autres clans. Les bâtisses font office de remparts, mais aussi d'estrades pour les spectateurs. Des curieux. Les victimes de l'arène pourraient fuir par les décombres, mais s'abstiennent compte tenu de la dure réalité : de plus atroces abominations, vraisemblablement, se terrent sous la ville. Les cannibales ne se montrent pas durant les combats, mais leur présence, dans la noirceur, est inquiétante. Certains combats amicaux se déroulent parfois dans la fosse.

Les croyances


Gouvernance : Delfi et Yujleda sont similaires sur plusieurs points. Leurs nombreuses alliances et leurs nombreux échanges ont permis aux deux peuples d'évoluer conjointement. Les deux peuples estiment qu'une gestion adéquate exige que plusieurs chefs soient à la tête des clans. De ce fait, Delfi et Yujleda ont chacun trois chefs qui se doivent de coopérer à l'unisson pour satisfaire les villages sous leur juridiction. Le pouvoir des chefs est héréditaire : seul l'enfant d'un chef peut devenir un dirigeant. Par la suite de quoi, l'enfant doit être accepté par les autres membres siégeant au Conseil. Pour l'instant, aucun enfant n'a été refusé. Les chefs actuels sont âgés, hormis Fer de lance, fils du grand et tyrannique Ceoval.

Croyance rationnelle : Esprit rationnel centré sur la survie et le commerce. Certains sont conscients que d'étranges créatures se cachent dans les décombres de la ville. Les scientifiques nomment ces créatures - humaines, mais meurtrières - des « déchiqueteurs », mais les natifs les nomment les « wankripa » à cause de la maladie qu'ils répandent et qui possède le même nom. Les hommes nés des décombres ne s’encombrent généralement pas de traditionnelles cérémonies. Ô, bien sûr, parfois ils se prêtent volontiers au jeu ; ils chantent en l’honneur des divinités et offrent quelques prières aux morts. Seulement, ils se lassent rapidement de la comédie, même si leurs faux-semblants ne s’émiettent pas sous les lanternes des autres clans.

Rite de passage : Comme beaucoup d'autres clans, les jeunes doivent mériter leur place. À l'âge de 15 ans, une étape doit être franchie et réussie pour obtenir une véritable place au sein du clan. On fournit à l'adolescent en quête de renouveau un arc et 15 flèches ; avec cet arc, il doit fouiller les décombres pour trouver un déchiqueteur et l'achever. Aucune autre arme n'est acceptée pour cette initiation. Si aucun déchiqueteur n'est trouvé, l'initiation est échouée. Si le déchiqueteur n'est pas mort au décompte de 15 flèches, l'initiation est échouée.

Combats amicaux : Lorsque les guerriers s’affrontent pour le plaisir, tous les coups sont permis – sauf mordre ou crever les yeux. Le but du combat est de forcer son adversaire à admettre sa défaite. Une épreuve de force qui se termine par la mort d’un combattant est synonyme de honte, donc interdit. Le but n'étant que de satisfaire son égo démesuré.

avatar
Informations :  
Messages : 632
Disponibilité : Disponible
Crédit : Almost Dawn

Oxygène

Admin

  Trishana


Jeu 18 Mai 2017, 19:01
    

Trishana

Peuple des champs

Personnalités connues


Inconnu (chef de clan)

Orientis vero limes in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri. Conterminans gentibus, dextra magmun graolis. fluminis ripis ad usque. pelagi fragoribus patens.

Fiche du scénario

Inconnu (Ambassadeur)

Orientis vero limes in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri. Conterminans gentibus, dextra magmun graolis. fluminis ripis ad usque. pelagi fragoribus patens.

Personnage libre

Les alliances


La Station Arrow : En 2149, lorsque l'Arche s'est dissoute, qu'elle a quitté son confort en orbite autour de la Terre, une station est tombée sur le territoire de Trishana. La Station Arrow, celle qui s'occupait principalement de faire dériver les Arkadiens lorsqu'ils commettaient un crime, s'est écrasée dans un champ. Dès que les portes se sont ouvertes, des têtes sont tombées. Les rescapés se sont abrités dans la station. Des gardes sont parvenus à établir la paix avec les natifs de Trishana. Ces natifs connaissaient vaguement l'existence des 100 prisonniers envoyés sur Terre quelques semaines plus tôt. Ces natifs n'ont pas été une menace pour la Station Arrow. Au contraire, ils ont permis à ces visiteurs de l'espace de participer à la reconstruction de ce qu'ils avaient détruit. Les natifs ont appris à leurs visiteurs à cultiver et à prendre soin du bétail.

Peu à peu, toutefois, des disparitions ont été constatées. Au début, c'était subtile, personne ne se posait vraiment de questions. Certains pensaient que leurs amis s'étaient peut-être éloignés en forêt. Cependant, la vérité était plus complexe que ça. Les vendeurs d'esclaves, ils ont traversé Trishana, ils ont vu en ces hommes du ciel une opportunité inestimable. Graduellement, ces vendeurs ont dérobé des hommes du ciel comme de vulgaires objets, ils les ont amené à Polis, discrètement, puis à Delfi. Ensuite, ces vendeurs ont effectué leur boulot ; ils ont vendu leur marchandise.

Ensuite, une Alliance a été proposée aux hommes du ciel afin qu'ils rejoignent la Coalition en tant que treizième clan. Heda a autorisé un groupe d'Arkadia de venir chercher des membre de la Station Arrow pour qu'ils puissent retourner avec leur peuple. Certains, toutefois, ont préféré rester à Trishana.

L'histoire


Dans leur environnement plus humide que sec, dans des clairières entourées de montagne, de verdure et de forêt, nous y trouvons des champs de culture et énormément de bétail. Les conditions de vie ne sont pas difficiles. L'agriculture et le bétail sont leur principale ressource. Des fermes décorent les collines. Le clan se veut auto-suffisant et voudrait devenir davantage indépendant.

Trishana est un peuple central sur le territoire de l'Amérique. La plupart des voyageurs, qu’ils viennent de l’ouest ou de l’est, doivent inévitablement passer par Trishana. Les marchants sont souvent sur les routes et s'arrêtent donc dans les villages de ce clan pour se reposer. L'agriculture est le point fort de Trishana qui parvient à faire énormément de commerce. Toutefois, il faut savoir que dans les coulisses de ces villages, se cache un trafique d'esclave. Trishana n'est pas directement lié à ce trafique, même que certains ignorent ce qui se passe réellement. Delfi, principalement, utilise Trishana comme pilier pour faire ses nombreuses transactions. L'esclavagisme abandonne à Delfi.


Les croyances


Le mariage : Les esclaves présents à Trishana sont des piliers pour la société, car ils doivent travailler pour mériter leur place et ainsi racheter leur liberté. Ceux-ci travaillent la terre afin que chaque individu puisse bénéficier de ce dur labeur. Lorsqu'une terre est terminée, l'esclave attitré à l'entretient de celle-ci l'acquiert. Hommes, femmes et esclaves ont le droit de posséder des biens. Par le mariage, un esclave peut obtenir le statut de membre du clan. Ainsi, nul ne peut les séparer de leur nouvelle famille ou de leurs biens.

Rites funéraires : Ils enterrent généralement leurs morts. « Ne crains pas la mort, car elle n’est que le début du prochain voyage. » Un dicton connu du peuple qui croit en la réincarnation : les cultures meurent en hiver, mais reviennent toujours au printemps.

avatar
Informations :  
Messages : 632
Disponibilité : Disponible
Crédit : Almost Dawn

Oxygène

Admin

  Poda


Sam 20 Mai 2017, 23:45
    

Poda

Peuple des lacs

Personnalités connues


Inconnu (chef de clan)

Orientis vero limes in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri. Conterminans gentibus, dextra magmun graolis. fluminis ripis ad usque. pelagi fragoribus patens.

Fiche du scénario

Inconnu (Ambassadeur)

Orientis vero limes in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri. Conterminans gentibus, dextra magmun graolis. fluminis ripis ad usque. pelagi fragoribus patens.

Personnage libre

Les alliances


À venir : ...

L'histoire


Le territoire de l'ancienne Amérique est le domaine de Poda. Nomades dans l'âme, leurs déplacements sont constants. Ils sont partout et nulle part à la fois. Derrière eux, sont parfois laissés de petits villages aux installations minimes. Ces petits villages existent dans le but de faire croire à l'ennemi qu'ils s'y sont établis. Parfois, des personnes sont choisies pour les occuper, de manière à rendre leur illusion vraie. Ainsi, ils sillonnent les forêts et les montagnes. Ces hommes portent le nom « hommes des lacs », parce qu'ils y sont souvent aperçus.

Poda n'a pas de chefs, uniquement des hommes ou des femmes de savoir au pouvoir relatif. Chaque territoire possède son « dirigeant », plus communément appelé un homme de connaissance, qui prend en charge les décisions importantes. Malgré leur diversité et leur éloignement, les natifs de ce clan parviennent à communiquer, que ce soit par messagers ou par codes. Avec le temps, ils ont élaboré un système plutôt complet. Hormis ces quelques hommes de savoir, le principe de société reste très informelle. Ils sont allergiques à la notion de règle sociale. Ils sont néanmoins conscients qu'il y a des façons appropriées de faire les choses. À leurs yeux, c’est à chacun de choisir, que ce soit en matière de résidence, de rôle, de développement personnel et même de mariage. La notion d’abandonner ses droits à la communauté ou de se soumettre à une décision commune leur semble étrange et répugnante. L’individualisme est le plus important. Toutefois, la notion de « clan », reste primordiale. Les hommes doivent pouvoir collaborer ensemble.



Les croyances


Hodnes hukop : coutume de Poda qui incite à trouver un partenaire d’un autre clan pour s'établir. Cela permet aux nomades qui ne sont plus en âge de traverser le continent de fonder enfin une famille. Le mariage est considéré comme une relation d'échange entre différents groupes culturels créant des liens plus ou moins durables, des alliances notamment. Les nomades sont des personnes sociables constamment sous l'influence de l'apprentissage. Même si certains s'accoutument rapidement à la vie de sédentaire, d'autres préféreront poursuivre leur route et fonder une famille entièrement Poda. En général, les femmes sont les premières à trouver aisance dans un foyer.

Inhumation : les morts sont enterrés afin de minimiser la propagation de maladies. Souvent, ils sont enterrés avec leurs biens. Les podakrus ne transportent souvent que l'essentiel sur eux. Les vivants ne s'encombrent pas de biens inutiles, puisqu'ils voyagent énormément. En général, les corps sont enfouis profondément pour éviter que des pillards ne viennent dérober les biens des défunts. Les corps sous terre sont ainsi à l'abri des charognards.

avatar
Informations :  
Messages : 632
Disponibilité : Disponible
Crédit : Almost Dawn

Oxygène

Admin

  Ingranrona


Dim 21 Mai 2017, 06:11
    

Ingranrona

Peuple des plaines

Personnalités connues


Marianne (chef de clan)

« La bergère », in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri. Conterminans gentibus, dextra magmun graolis. fluminis ripis ad usque. pelagi fragoribus patens.

Fiche du scénario

Inconnu (Ambassadeur)

Orientis vero limes in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri. Conterminans gentibus, dextra magmun graolis. fluminis ripis ad usque. pelagi fragoribus patens.

Personnage libre

Les alliances


À venir : ...

L'histoire


Ingranrona est un peuple chaotique. Il l'a toujours été. Les enfants sont dépourvus de discipline, et les ordres ne viennent que si les gens portent officiellement allégeance à la Bergère : Marianne.

Les villages connus


La capitale Cingapa : Parfaitement protégée, la capitale est le point culminant des activités d'Ingranrona. Complètement au centre de la capitale - à un point inexplicablement précis - , se trouve le sanctuaire : l'endroit sacré où se déroulent les importantes cérémonies et les discours cruciaux. Au même endroit, se trouve une plateforme qui accueille les aspirants guerriers pour leurs entraînements. Cet endroit si précis est nommé « Le coeur de Steltrona. »

Les croyances


Steltrona : Quelques-uns des villages croient en une puissance autre que Heda – une croyance dédiée à un cheval mythique : Steltrona -, ce qui ne les empêche pourtant pas de respecter grandement la flamme. Un village en particulier – Cingapa -, dont la croyance absolue est tournée vers Steltrona, pense que les candidats potentiellement habités par Steltrona ont le sang brillant. Ce sang est en réalité une réaction chimique dû aux radiations qui profère au sang une teinte luminescente. Tout comme les nightsbloods, ils sont spéciaux. Eux, toutefois, sont appelés Soncha « Lumière ». Les croyants pensent que si la flamme de Heda est donnée au Steltrona, alors l’esprit du cheval mythique, tout comme sa puissance, seront enfin libérés.

Le mariage : Ce peuple est polygame. Toutes formes de mariage - hormis une complète dévotion à Steltrona - sont interdites sur le territoire. Les hommes et les femmes peuvent vivre ensemble, peuvent avoir des enfants ensemble, mais nul n'est contraint aux obligations d'un mariage. L'âme est ainsi purifié de toute jalousie ou de tout égoïsme de possession de biens. Lors d'une cérémonie (dans le sanctuaire situé au centre de Cingapa), tout le monde peut lier son coeur et son esprit à la divinité du cheval - Steltrona - et ainsi se dévouer corps et âme à cette religion et à son clan.

avatar
Informations :  
Messages : 632
Disponibilité : Disponible
Crédit : Almost Dawn

Oxygène

Admin

  Boudalan


Dim 21 Mai 2017, 06:14
    

Boudalan

Peuple des mines

Personnalités connues


Mance (chef de clan)

Mance est natif d'Azgeda, mais il siège désormais à la tête de Boudalan. Les gens le suivent par admiration ou pas crainte. Il est dit que son clan regorge de cannibales affirmés, que les hommes sont dangereux. Pourtant, Mance ne cache pas sa " fierté " d'appartenir à la Coalition. Il a contribué à la confection de la Colonie des filles de Péan.

Fiche du scénario

Amethyst (natblida)

Amethyst a été offerte à Mance du temps qu'ils étaient encore à Azgada. Elle a été cachée, puis ensuite envoyée à Polis où la folie s'est emparée d'elle. Elle n'a pu participer au Conclave. Désormais, elle hurle de son prison à Boudalan. Les jeunes guerrières doivent l'affronter pour être initiées. Elle est l'unique Natblida à Boudalan.

Fiche du personnage

Les alliances


Coalition Boudalan ne respecte pas l'Alliance | À venir
Colonie des filles de Péan contribution | À venir
Boudalan ennemi | On ne peut le nier, ils vivent dangereusement. La paix n'est pas assurée au sein de leur propre clan. Les habitants se battent pour survivre. Ils ne sont pas nommés les « volcaniques » pour rien. Ils sont sauvages et barbares. Ce n'est pas tant leur force qui effraie, mais leur intelligence et leur sournoiserie. Faire des prisonniers est chose fréquente. Danser, chanter et boire après un meurtre sont des coutumes naturelles lors de rituels. Ils ne possèdent pas les bonnes manières et le bon enseignement que Ouskejon. Malgré ce chaos interne, le clan ne s'aventure jamais trop loin. Ainsi, leurs desseins vis-à-vis Azgeda restent tenus au silence. Le fait d'être si loin des autres peuples est un avantage, car dans leur démence ils sont soudés et ne meurent pas dans les conflits externes.
Azgeda ennemi | Azgeda est assurément le plus funeste opposant. S'ils vivent aussi loin des terres forestières, c'est en partie à cause de la reine Nia d'Azgeda, soeur du chef Boudalan, chassé très tôt par la reine afin qu'il n'obtienne jamais le trône. Ce clan prévoie écraser Azgeda, et tous les autres clans s'opposant à eux. L'ancien Azgeda ne souhaite qu'une chose : que les rangs des guerriers s'agrandissent.

L'histoire



En 2144, Mance, au nom du clan, a aidé construction de la colonie des filles de Péan afin de gagner sa place dans la Coalition instaurée par Lexa.

Ils sont reclus dans les Chaînes des Cascades (des montagnes aux volcans endormis.) Le clan s'étend dans les montagnes. Étant donné que le clan se situe loin de Polis, il est rare que l'on puisse constater leur nombre considérable. Leur taille pourrait égaler Azgeda. Boudalan n'est pas en harmonie avec sa voisine du sud : Ouskejon - le clan des femmes guerrières.

Le clan est dirigé par le frère de la reine Nia kom Azgeda. Les villages déjà présents dans la région ont été conquis par cet homme à l'esprit vengeur à la suite de son bannissement (2131). Il alimente la rage de ses nombreux guerriers dans l'ultime but de détruire Nia et son clan. Il crée des légendes autour de la région afin de terrifier les plus jeunes pour qu'ils deviennent rapidement des hommes. Hormis sont but, il ne fait pas spécialement attention à ce qui se trame dans les villages volcaniques. Les sous-chefs font leur loi comme bon leur semble, laissant les hommes les plus terrifiants torturer (arracher les cheveux, retirer la peau du crâne, extraire les yeux des orbites, retirer une dent à la fois...) et massacrer des familles. Aucun savoir n'est réellement inculqué. Certains habitants pourraient même être qualifiés de « sauvages. » Malheureusement, l'image de clan est représentée par la moyenne.

Amethyst est l'unique Natblida de Boudalan.


Les villages connus


Nom à venir : Description à venir.

Les croyances


Átahsaia : « Le géant mangeur d'hommes » est une croyance inventée de toutes pièces. La barbarie du peuple a engendré cette horrible légende, en partie à cause des rituels funéraires. Cette croyance laisse croire que les traîtres seront punis par le cannibalisme, tout comme le sont les défunts dévorés par les vautours. Le chef du clan ne contredit pas cette croyance, tout simplement parce que cela lui assure un certain contrôle dans ce chaos nauséeux. Il prétend donc que chaque repas préparé est grossièrement rehaussé de restants humains. Cette légende souffle un brin de terreur vers les autres clans.

Smak daun : À chaque nouvelle saison, des tournois de combats singuliers sont initiés. Le but n'est pas de blesser ou de tuer, mais d’assommer son adversaire à coup de massue. Le vainqueur est autorisé à déshabiller son adversaire, à lui bander les yeux et à l'exhibé à la vue de tous.

Les rituels funéraires : La pratique des enterrements est peu fréquente. La nature du sol, souvent très dure, et souvent gelée, en est l'une des raisons. La raison principale est qu'un corps mort est considéré comme « impur. » Il se doit donc d'être purifié. Les traditions veulent que les morts soient convenablement honorés, offerts aux éléments tels que la terre, le feu ou l'eau, mais Boudalan est contre toutes traditions. Ils vivent pour eux, et eux seuls. Leur méthode, avec le temps, a contaminé la région.  Les corps des défunts sont placés en hauteur - lesquels sont exposés au soleil et laissés en repas aux vautours et aux oiseaux de proie qui parcourent la Chaîne des Cascades. Cette tradition, malgré sa morbidité, procure aux hommes des armes tels que les os de ce qui reste des cadavres engloutis.

avatar
Informations :  
Messages : 632
Disponibilité : Disponible
Crédit : Almost Dawn

Oxygène

Admin

  Louwoda Kliron


Dim 21 Mai 2017, 06:18
    

Louwoda kliron

Peuple de la vallée

Personnalités connues


Inconnu (Chef de clan)

Orientis vero limes in longum protentus et rectum ab Euphratis fluminis ripis ad usque supercilia porrigitur Nili, laeva Saracenis conterminans gentibus, dextra pelagi fragoribus patens, quam plagam Nicator Seleucus occupatam auxit magnum in modum, cum post Alexandri. Conterminans gentibus, dextra magmun graolis. fluminis ripis ad usque. pelagi fragoribus patens.

Fiche du scénario

Costia (âme soeur de Heda)

Costia était native de Louwoda. Elle est tombée amoureuse de Lexa, la commandante. Un amour qui pouvait fragiliser la vigilance de la commandante. De fait, Costia a été assassinée. Il est raconté que Azgada l'a décapitée pour ensuite livrer la tête de la jeune femme à Lexa. Qui peut bien connaître la véritable histoire? Louwoda est-il un clan si pur?

Personnage décédé

Les alliances


Coalition Louwoda kliron respecte l'alliance | Ce clan est l'un des premiers à avoir rejoint l'Alliance. Puisqu'ils sont croyants de la religion native et de la Flamme, ils sont fidèles à Heda malgré quelques erreurs de parcours. Leur pacifisme et leur bonté, néanmoins, font d'eux des personnes de confiance. De plus, leurs guerriers - même s'ils sont peu entraînés et relativement peu nombreux - sont toujours à la disposition de la Coalition lorsqu'un conflit se présente notamment la menace des hommes de la montagne.
Azgeda Ennemi | Autrefois, Azgeda profitait de sa supériorité et n'hésitait pas à saccager les villages de Louwoda kliron. La vie n'était pas simple lorsqu'Azgeda s'imposait sur leurs terres. Depuis que l'Alliance a été mise en place aux bons soins de Heda, le clan respire à nouveau, mais ça n'a pas été sans douleur : la jeune Costia a été assassinée pour qu'une paix soit instaurée. Louwoda kliron est parfaitement conscient de ce sacrifice. Aimée de Heda, Costia était sa faiblesse. Azgeda ne pouvait mieux torturer Louwoda kliron qu'en les obligeant au pire. Les attaques ont subitement cessé, mais les pacifistes du nord sont toujours sous le courroux des guerriers des glaces par cet atroce secret qui les lie.

L'histoire


Leur hiérarchie linéaire ne diffère pas d'année en année. Les anciens prodiguent leur savoir aux plus jeunes. Les hommes font la guerre et les femmes s'occupent généralement du foyer et des tâches reliées au dépeçage et à la cuisine. Qu'un homme choisissent de cultiver ou qu'une femme choisisse la guerre n'a rien d'anormal. Le clan accepte les différences si toutefois une contribution est donnée à tous les villages.

Lors des commerces, le clan est privilégié avant tout. Les transactions commerciales entre les habitants du village sont complètement interdites, tout simplement parce que le clan valorise les dons et les égalités. Les habitants ne peuvent commercer entre les villages, mais peuvent effectuer des transactions avec les autres clans. Cette mentalité se veut juste et équitable. Toute l'année, le clan accueille de nouveaux rescapés, ils se doivent alors d'être bien reçus. (Malheureusement, Comme le clan offre l'asile à bon nombre d'égarés, les visiteurs sont fréquents et souvent malintentionnés.) Le clan croit au partage et à la redistribution. Cette méthode correspond à un code de générosité, d’hospitalité et d’échange.

Les villages connus


Nom à venir : Description à venir.

Les croyances


Offrande volontaire : Étant donné que la bonté prime sur la guerre, l'une de leur pratique annuelle vise à offrir aux démunis - au sein du clan. Les hommes - en général - ou les femmes les plus prospères se départissent de tous leurs biens pour les distribuer aux habitants du village.

Rituels funéraires : Ils procèdent à une fumigation rituelle avec des stupéfiants. Une tente en feutre retient la fumée pour une meilleure inhalation. De la pierre chauffée permet à la vapeur de s’élever en puissance. La jouissance est si grande qu’elle arrache des cris de joie aux hommes présents. Cette activité particulière permet aux hommes de se rapprocher les uns les autres et de se réjouir de la mort d'un proche dans les moments difficiles. Ensemble, ils voient l'au-delà.

Rituels sacrificiels : Derrière Louwoda kliron, se cache un village dit « fantôme » où certains se rassemblent lors des pleines lunes pour sacrifier des vierges. Ces gens sont discrets et nul ne connait ce secret. Les vierges ne sont pas seulement tuées, mais bien décapitées une nuit durant.

avatar
Informations :  
Messages : 632
Disponibilité : Disponible
Crédit : Almost Dawn

Oxygène

Admin

  Re: Les hommes de la Terre


    

Contenu sponsorisé

 Sujets similaires
-
» Votre mort viendra du diable des mers
» Les hommes de la Terre
» Listes des noms de la Terre du Milieu
» Pourquoi les Elfes doivent-ils quitter la Terre du Milieu ?
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes

Sauter vers: